Tiken Jah Fakoly

Découvrez les dates de concerts de Tiken Jah Fakoly avec l'agenda de sa tournée 2016, ainsi que l'univers musical de Tiken Jah Fakoly à travers des extraits MP3 issus de sa discographie.

Ces villes accueilleront prochainement Tiken Jah Fakoly en concert : Grande Synthe, Creil, Paris.

Tiken Jah Fakoly

Photos de Tiken Jah Fakoly

Plus d'informations sur Tiken Jah Fakoly

SES ORIGINES

Né le 23 juin 1968 à Odienné au Nord-Ouest de la Côte d'Ivoire d'une famille de griots, Doumbia Moussa Fakoly est issu de l'ethnie malinké. Son surnom, « TIKEN » viendrait de « Tieny ». « JAH » serait le surnom que lui auraient donné ses camarades vu son goût prononcé pour le reggae.

LES DJELYS

Attiré par la scène, il monte son premier groupe les Djelys, alors qu'il n'est âgé que d'une vingtaine d'années. Le groupe se fait connaître dans les média ivoiriens en arrivant dans les 5 premiers lors d'un concours musical organisé par un cigarettier en 1993.

Tiken Jah Fakoly et les Djelys sortent alors 2 albums en cassette pour le marché ivoirien : en 93, les Djelys, et en 94, Missiri.

MANGERCRATIE

En 1996, c'est la sortie de son 1er album solo « Mangercratie », disponible en Europe en 1998. Ce titre le fait connaître par delà les frontières ivoiriennes, dans de nombreux pays francophones.

Après des concerts réunissant près de 20.000 personnes en Afrique del'Ouest, Tiken Jah commence sa conquête européenne en mars 98 à Paris. Sa présence s'intensifiera sur la scène française jusqu'à faire la première partie de la tournée de Sinsemilia ainsi que de nombreux festivals de renom.

COURS D'HISTOIREImage : Tiken Jah Fakoly sur scène

Son nouveau succès, « Cours d'histoire », a été mixé en 1999 à Kingston dans les mythiques studios Tuff Gong (Bob Marley). Ses chansons font à nouveau allusion aux grands problèmes de société dont souffre son pays d'origine, avec un retour aux traditions et un souvenir pour les ancêtres dans « Descendant ». Cet album sort en France l'année suivante.

LE CAMÉLÉON

En 2000, Tiken Jah rentre en Côte d'Ivoire pour y enregistrer « Le Caméléon ». Sorti exclusivement dans son pays natal, cet album traite des troubles politico-militaires en s'adressant directement au nouveau Président de la Côte d'Ivoire.

Commercialement, Tiken Jah attire de plus en plus l'attention de majors (Epic, puis Barclay). En effet, les chiffres sont éloquents : « Mangercratie » s'est vendu à 500.000 exemplaires en Afrique.

FRANCAFRIQUE

En 2002, Tiken Jah réitère l'expérience jamaïcaine au studio Tuff Gong afin de réaliser l'album « Françafrique » où on note des featurings de prestige : U Roy dans « Justice » et Anthony B dans « On a tout compris ».

Les festivals et concerts en France se succèdent mais la situation dans son pays natal se dégrade, le contraignant à l'exil à Bamako au Mali.

Réceptif au monde associatif (Solidays, etc.), il participe en 2003, au CD « Drop the Debt » (Annulons la dette) avec une pléiade d'artistes comme Massilia Sound System et Tribu de Jah.

Son dernier album « Françafrique » est récompensé aux « Victoires de la Musique » en 2003 comme meilleur album Reggae de l'année.

COUP DE GUEULE

Retour aux studios jamaïcains : c'est la sortie de « Coup de Gueule », fin 2004, album plus ouvert sur le monde mais toujours aussi revendicatif. On note la présence de Zebda dans « Où veux-tu que j'aille », Didier Awadi (Victoire de la Musique 2005) dans « Quitte le pouvoir », et Magyd Cherfi qui signe le texte de « Tonton d'América ».

Les années 2005 et 2006 sont consacrées à la scène puisque Tiken Jah assure plus d'une centaine de représentations en France tout en intensifiant sa présence sur les gros festivals.

Adresse et contact de Tiken Jah Fakoly

Contacter Tiken Jah Fakoly par e-mail

Le site web de Tiken Jah Fakoly : www.tikenjah.net

Vidéos et clips de Tiken Jah Fakoly

Découvrez d'autres artistes Chanteurs de reggae africains