Air

Air propose des concerts. Découvrez les dates de la tournée de Air.

Ces salles de concert ont déjà accueilli Air en concert : Cité de la musique à Paris 19ème, La Laiterie à Strasbourg, Maison de la Culture de Grenoble (MC2), Théâtre Darius Milhaud à Paris 19ème, Maison de la Culture d'Amiens.

Air

Plus d'informations sur Air

La très vertueuse et très sélecte ville de Versailles, en région parisienne, n'est pas célèbre que pour son château et ses forêts. Elle a aussi donné le jour, en 1969 pour être précis, à deux jeunes gens biens sous tout rapport que l'amour de la musique rapproche dès le lycée, au bon vieux temps des années 80.

Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin, ce sont leurs noms, décident alors de former un collectif, « Orange », pour assouvir leur passion et draguent dans leur sillage d'autres garçons du coin, un certain Etienne de Crecy et un certain Alex Gopher, aujourd'hui célèbres pour avoir apporté leurs lettres de noblesse à la musique éléctro « made in France ».

Tout en continuant mollement leurs études, il faut bien vivre, les deux compères continuent à caresser, sans trop d'espoir, le rêve de percer sur la scène musicale française. Quelques refus de maisons de disques plus tard (tout le monde ne peut pas avoir du nez), Nicolas Godin continue à s'accrocher, enregistre sous le nom de Air et se fait remarquer par Virgin avec un premier titre, « Modulor ». « Modulor » fait doucement son chemin et se fait également remarquer par Mo'Wax, le légendaire label anglais. Jean-Benoît Dunkel revient dans l'aventure et apporte sa touche mélodique. Après plusieurs maxi CDs très réussis, ils commencent à enregistrer leur premier album en 1997 en région parisienne et, excusez du peu, dans les mythiques studios d'Abbey Road (les Beatles, ça te dit quelque chose ?). L'album, « Moon Safari » sort un peu partout dans le monde en 1998, cette fois, on croit très fort en ces jeunes poulains, et leurs clips (« Sexy Boy », « Kelly watch the stars »), mélanges de kitch et d'esthétique pop 70, à l'image de leur musique, passent en boucle sur les chaînes musicales. C'est le succès : en Angleterre, on les invite à « Top of the Pops » et Françoise Hardy accepte d'enregistrer un titre avec eux, « Jeanne », une petite merveille.

Air entame une tournée, même aux Etats-Unis, et surprise, ça marche ! Le public américain branché, la réalisatrice Sophia Coppola en tête, les adore. Sophia leur passe commande de la B.O de son film, désormais culte auprès des teenagers, « The Virgin Suicide » qui sort en 2000. Aérienne, c'est le cas de le dire, la B.O est encore un succès.

Au printemps 2001, leur deuxième véritable album sort. Il s'agit de « 10 000 Hz Legend ». La critique adore et déteste à la fois, chacun choisit son camp. Il faut dire que le duo a gagné en psychédélisme avoué et ne ménage pas ses effets. Air ne se lasse pas d'expérimenter, au contraire, après avoir créé leur propre label, sortis un album de remixes dus à Mr Oizo (la pub Levi's, la peluche jaune ?), Modjo et les Daft Punk, ben voyons, ils composent une musique pour un ballet de danse contemporaine et composent en même temps « Talkie Walkie », un troisième album ambient-pop doucement assagi.

Découvrez d'autres artistes French Touch