Extrême Jonction

Extrême Jonction propose des événements culturels. Découvrez les dates de Extrême Jonction.

Extrême Jonction

Plus d'informations sur Extrême Jonction

Le groupe artistique "Extrême Jonction" (Eva Rachele Grassi (1)-philosophe-poète/Ermanno Angelo Senatore-artiste-chercheur (2)en "Jonction Immédiate" (avec la ville du Mans et ses énergies créatrices) accompli une recherche "inter/média" et interdisciplinaire en explorant les différents domaines de l'imaginaire et des savoirs.

En 1999 a abordé le xx arrondissement parisien, après avoir jeté les amarres, en 1996,sur le lac de Créteil. A' partir de 1980, il oeuvre dans les milieux artistiques, en collaborant avec diverses Institutions Publiques et privées. En 1985, il ouvre en Italie, la galerie Inter/Prise (3) ,laboratoire d'expérimentation des nouveaux langages, fréquentée par les plus captivantes personnalités de la recherche "inter-média" internationale. Sur cette lignée, les "chaosonautes" de la nacelle Inter/Prise, dans les années 1986-89, conçoivent et réalisent trois éditions du Festival d'art électronique "Semi di Luce". Démarche accomplie avec la coopération du Ministère de la Culture italien, de l'Ambassade de France en Italie et de FranceTelecom (4). Dans les mêmes années, invités par l'Université et l'Institut Français de Naples à l'occasion des deux symposiums internationaux: "Vidéo-Culture-Europe Électronique", ils participent aux travaux et publient leurs essais sur les deux catalogues, édités pour l'événement, à coté de Lyotard, Virilio, Baudrillard...

Sollicités et accueillis par différents établissements culturels, publics et privés, ils se déplacent beaucoup en Europe et en Afrique. En 1989 , témoins de l'histoire en Roumanie ils réalisent vidéo reportages et interviews au Président de l'Association nationale des Artistes, au Ministre de la Culture de l'époque Andreji Plesu et aux artistes engagés contre la dictature stalinienne de Ceausescu.

En 1991, baptême à Athènes du deuxième centre de la galerie Temp(i)o(3) 2000, le premier, déjà ouvert en Italie en 1990, où ils relancent les études et les entretiens sur l'inter-média. Dans cette période ils poursuivent leur investigation sur les nouvelles technologies, caractérisée par une interdisciplinarité aiguë, qui vise surtout à mettre en évidence le passage symbolique qui signe notre époque : celui d'un passage culturel, sociale et politique , de la séparation spécialisée à la multiplicité.

Tous les événements artistiques et culturels qu'ils organisent ou auxquels ils participent sont tous marqués par cette analyse, qui pose la nécessité d'une révolution de pensée, qui ferait advenir une pensée complexe, capable d'associer ce qui est disjoint et de concevoir la multidimensionnalité de toute réalité anthroposociale. Toujours selon cette poétique de l'art et de la vie, en 1996, Extrême Jonction fonde le mouvement "Cyberdadabeatbeepbitgénération" (signalé et soutenu par la revue new-yorkaise "Night", dont le directeur, artiste de la "Factory" d'Andy Warhol, est adhèrent ) sorte d'anti-courant militant d'art critique, à la frontière entre anciens et nouveaux langages.

Mais , surtout "traîné" , depuis plus de vingt ans , "à servir la douleur et la liberté des individus",

comme le disait Camus, E.J. continue d'exercer le droit/devoir de contribuer à l'accomplissement d'une société qui reconnaît à l'art et à la culture , vécues comme aventure humaine de connaissance,

clé de voûte de la libération individuelle et collective, la primauté nécessaire à la réalisation d'une nouvelle pensée , d'un langage nouveau, vers une faculté plus spirituelle de l'humain , dans un cosmopolitisme d'idées et de connaissances diverses. Avec le sentiment urgent de la nécessité de réveiller en émergence l'humanité en chacun. Vers une nouvelle façon d'entendre les choses, plus spirituelle, encore, (et en tous les sens), et plus solidaire, cultivée, fraternelle. Précisément sur cette vague, dans l'atelier/laboratoire/galerie de la Mairie de Créteil où il est resté du 96 au 99, E.J. , outre à l'organisation d'expo d'artistes français et étrangers, a ouvert ses portes aux jeunes créateurs , constituant avec eux des îlots de recherche, où s'efforcer d'élaborer les principes d'une pensée non mutilée/non mutilante.

Travaillant sur un langage qui dans son "essentialité" n'abandonne pas le réel, mais qui au contraire puisse arriver à réécrire une réalité en pleine syntonie avec son sens.

Son parcours mire à la manifestation en forme et en mouvement, de ce qu'on est déjà... ...en substance et en état.

En résumant: On privilégie l'ACTE, le moment de la création, le "faire poétique". On est des opérateurs, des ingénieurs culturels, qui travaillent pour la promotion, l'éducation de l'art vivant dans la société civile. (Avec la réalisation des "Cahiers Cyberdada, revue parallèle/transversale, mission-combat-boulot-lieu de convivialité cyberdada...)

On est motivés et ont a quelque chose à dire, à faire... on résiste! (Participation à l'expo-vente organisée par l'association AIDES et Galerie Yvon Lambert septembre 2007-prochainement septembre 2009). On ouvre des espaces, on fait des journaux, des revues; on est présents sur l'Internet de la cyberculture et dans tout les lieux où il y a le débat et la confrontation, dictés par une sincère honnêteté intellectuelle.

On participe ... L'"espace virtuel et/ou réel" qu'on essaye de créer ici au Mans, voudrait être, en effet, un temple/temps, où les connaissances puissent circuler et surtout s'intégrer dans la vie et dans la pensée de tous..

Un lieu de travail et de réflexion; une T.A.Z. (zone temporaire autonome), ouverte à la conscience, à la subjectivité, au sentiment, à l'amour, au jeu, à la plaisanterie, à l'humour.

Un lieu dans lequel faire oeuvre de culture et où donner au citoyen la capacité de briser, de transgresser les frontières et les compartiments de plus en plus clos entre les différents domaines du savoir . On sait qu'il n'y a pas de formule: tout peut commencer d'on ne sait où, tout doit commencer de partout , par plusieurs bouts, il faut que plusieurs commencements s'opèrent ensemble, se synchronisent, synergisent , fassent tourbillon ...

(1) Docteur en philosophie; docteur en sociologie; ancienne consultante psychologue hôpitaux (Italie). Diverses publications: Ed. Ripostes; Ed. Palladio; Ed. Université de Naples; Ed. Cyberdada; Ed. IlPulcinoElefante.

La dernière, "1954 Profilo di una generazione" Editions "Night-New-York-Rome, qui sera présentée à l'ouverture du "Ghost Atelier" du Mans.

(2) Docteur en langues et littératures étrangères. Ancien professeur agrégé du Ministère de l'Education Nationale (Italie). Diverses publications. Mentionné dans "Histoire de la peinture. Du '900 à aujourd'hui. Les dernières recherches" E. Crispolti, Ed, Flammarion. Oeuvres en exposition permanente: Musée des Beaux Arts, Alger; Musée Nationale, Alger; Musée Mystique, Malta; Musée Dynamique, Dakar; Musée du Vatican; et en collections privées internationales.

(3) "Inter": "à travers". "Prise": "aventure" (en langage poétique anglais archaïque)

(4) Signalisation des éditions "Semi di luce", dans les catalogues "Kanal Guide" et "Chaos", à la bibliothèque du "Beaubourg" de Paris.

Adresse et contact de Extrême Jonction

Adresse : 28 bis rue de l’étoile 72000 Le Mans

Contacter Extrême Jonction par e-mail

Le site web de Extrême Jonction : www.extremejonction.scriptmania.com

Découvrez d'autres artistes