Compagnie Susan Buirge

Compagnie Susan Buirge propose des événements culturels. Découvrez les dates de Compagnie Susan Buirge.

Compagnie Susan Buirge

Plus d'informations sur Compagnie Susan Buirge

Susan Buirge aborde la danse dès l'enfance à Minneapolis et découvre la danse moderne à l'université de Minnesota où elle obtient son diplôme en communication et crée sa première pièce, Trilogy (1962). La même année, elle reçoit une bourse pour la Juilliard School of Music lui permettant d'étudier la danse avec José Limón, Martha Graham et Louis Horst, à New York. Elle rencontre Alwin Nikolais et rejoint sa compagnie puis celle de Murray Louis (1963-1967). Dès 1964, elle enseigne à l'école de Nikolais, au National Theatre of the Deaf et à la New York University.

Dès 1967, elle rompt avec ses maîtres et oriente son travail vers l'épure, les processus répétitifs et diversifie ses explorations. Elle apporte, outre un enseignement qui ouvrira les portes de la chorégraphie à bien des danseurs, un esprit de recherche, des méthodes d'investigation et un investissement politique qui ont fait d'elle un des référents du développement de la danse contemporaine en France.

Conceptuelle, elle rejoint les courants minimalistes abstraits tout en défendant une danse sensuelle. Son besoin de rencontres et d'échanges trouvera toute sa dimension lors de pièces créées en collaboration avec des écrivains, plasticiens et vidéastes (dès 1968, elle emploie la vidéo sur scène en temps réel dans le solo Televanilla, créé à New York), en des lieux insolites (l'aérodrome d'Aix en Provence pour Charge Alaire en 1982, ou les ruines d'une folie 18ème à Montpellier pour En ac ou en ille en 1983, ou la bibliothèque de l'Imec, dans une ancienne église abbatiale près de Caen, avec En dessous, en 2005) où elle remet en question la relation avec le public. Ce parcours d'avant-garde, s'il en est, connaît un tournant majeur avec Parcelle de ciel (1985), pièce lumineuse et emblématique. Ici, les jeux formalistes servent avant tout à faire apparaître une puissance émotive hors tout contexte illustratif ou narratif. Cette pièce dessine ce que sera reconnu plus tard comme l'un des traits distinctifs de la « nouvelle danse française » : une abstraction recouvrant l'émotion, mais se laissant nourrir et teinter par elle.

En 1989, elle voyage pour étudier les usages de l'espace de la danse dans d'autres traditions (Ethiopie, Grèce, Syrie, Japon, Taiwan et Inde). Après avoir dansé son dernier solo, Grand Exil, en 1990, elle se consacre à la recherche, à la chorégraphie et à l'écriture.

A l'écoute des mythes fondateurs, en 1992, elle se tourne vers l'Orient et le Japon, ce dernier devenant une nouvelle terre d'accueil qui lui permet de continuer ses recherches sur les relations et la complémentarité des traditions anciennes et de l'art contemporain. Le Cycle des saisons, commencé en 1994 et conclu en 1998, l'amène à la sérénité. En 2002, avec L'OEil de la forêt elle poursuit plus avant sa recherche, explorant les voies des nomades du Nord du Québec, au croisement d'interrogations entre traditions et contemporanéité.

Saisie d'une sorte de mouvement perpétuel dans une volonté de reconnaître un territoire qui serait le sien, une demeure qui serait celle de la danse, elle passe d'un lieu à un autre, se nourrit des sédiments propres à chaque espace, se crée de nouvelles racines, et construit sa danse dans la confrontation des esthétiques. Cependant, elle reste fidèle à sa démarche : faire de la chorégraphie un art de « bâtir » permettant aux êtres de se situer.

Repères

En 1970, Susan Buirge s'installe en France, où elle fonde le Danse-Théâtre-Expérience qui deviendra en 1975 le Susan Buirge Projet, puis en 1994 Ma To Ma et en 1999 la Compagnie de Susan Buirge.

Premier chorégraphe élu commissaire de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) en 1991.

Premier chorégraphe boursier de la Villa Kujoyama-Institut franco-japonais du Kansai à Kyoto (1992-1993).

Artiste associé à l'Arsenal de Metz (1997-2000).

Fondatrice et directrice artistique du Centre de recherche et de composition chorégraphiques de la Fondation Royaumont (depuis 2000).

La compagnie de Susan Buirge est en résidence à Royaumont dans le cadre du Centre de recherche et de composition chorégraphiques (CRCC) depuis 2000.

En 2006, Susan Buirge réalise, en collaboration avec le compositeur Jonathan Harvey, un programme de deux pièces réunissant six danseurs et le percussionniste Jean-Paul Bernard: A l'abri des vents et At a Cloud Gathering, actuellement en tournée.

Adresse et contact de Compagnie Susan Buirge

Adresse : Carole Albanese (administration)

Contacter Compagnie Susan Buirge par e-mail ou par téléphone au 0130355990

Découvrez d'autres artistes