Echelle inconnue

Echelle inconnue propose des expositions. Découvrez les dates des expositions de Echelle inconnue.

Echelle inconnue

Plus d'informations sur Echelle inconnue

C'est, depuis 1998, la structure de production des travaux de l'architecte Stany Cambot. Elle réunit en permanence une productrice Stéphanie Fernàndez Recatalà, et un informaticien Pierre Commenge ; les équipes ponctuelles (assistants, décorateurs, créateur sonore..) étant constituées suivant les besoins des projets.

L'équipe s'est formée autour de deux préoccupations communes : qu'est-ce que l'espace dans lequel nous vivons ? Architecture ? Urbanisme ? Territoire ou site ? Comment l'appréhender aujourd'hui ? Et d'autre part, quelle est la valeur de l'exercice du projet si elle n'est pas partagée avec ceux à qui on ne demande jamais que de vivre dedans comme on vit dans un dessin ?

Le travail, qui se définit avant tout contre les architectes, les urbanistes, les sociologues, et tous les faiseurs de ville, se met en place sous la forme d'expériences longues avec différents groupes de population. Il vise à interroger, ou mettre en doute, les mots et concepts carrés, que le pouvoir utilise pour « penser la ville », à travers la pratique et la parole de ceux qui n'y trouvent visiblement pas leur place (sans-abri, gens du voyage, jeunes adultes des cités périphériques ou encore alter- mondialistes...)

Le travail peut aujourd'hui se découper en 2 grand volets : le premier s'étalant de 1998 à 2003 visait l'interrogation de ces concepts par les exclus du plan. Il donna lieu, par exemple, à un travail sur les représentations du territoire par les sans-abri, un autre sur l'Utopie avec des sans-abri, des chômeurs et des gens du voyage...

Un deuxième volet, entamé en 2003 par un travail dans le village altermondialiste de la plaine d'Annemasse pendant le contre sommet du G8, tente d'interroger les relations entre la ville et le combat politique. Ce travail se poursuit aujourd'hui dans quatre villes de France avec, entre autre, la communauté algérienne et prend pour centre la capitale mobile de l'Algérie au XIXème siècle : Smala.

Ces travaux au long court, qui empruntent la méthodologie de l'université populaire, consistent en l'installation d'ateliers dans des lieux de vie (foyer, terrain d'accueil, mètres carrés sociaux, village de contre sommet). Les moments de visibilité de ce travail prennent la forme d'interventions dans l'espace public et constituent une volonté de réinjection du travail dans le « problème » (pour exemples : la présentation d'un travail sur les tatouages comme cartographies à même le corps se présente sous la forme d'une prise d'assaut d'un théâtre avant un spectacle de danse ; un travail sur le texte pivot de Utopia de T. More, prend la forme d'une mystification orchestrée avec les médias).

Adresse et contact de Echelle inconnue

Adresse : 18, rue Sainte Croix des Pelletiers 76000 Rouen

Contacter Echelle inconnue par e-mail ou par téléphone au +33 (0)235 70

Le site web de Echelle inconnue : www.echelleinconnue.net

Découvrez d'autres artistes